Quelles mesures contre le coronavirus sont en vigueur à partir du lundi 19 octobre ?

AU NIVEAU NATIONAL

Entrée en vigueur du niveau d’alerte 4 du baromètre COVID-19 : des règles plus strictes à partir du lundi 19 octobre 2020.

Pour plus d’informations : https://www.info-coronavirus.be/fr/news/occ1610/

AU NIVEAU DE LA RÉGION BRUXELLOISE

Pour la Région de Bruxelles-Capitale, les mesures suivantes ont été prises dans le arrêté du 7 octobre 2020, qui est en vigueur jusqu’au 9 novembre 2020.

  • Interdiction de toute activité festive dans les salles de banquet et les salles polyvalentes ;
  • Interdiction de consommation d’alcool dans les espaces publics ;
  • Aucun public n’est autorisé dans toutes les compétitions sportives amateurs en salle, à l’exception des enfants de 12 ans et moins qui ne peuvent être accompagnés que d’un adulte au maximum.

Les autres mesures prises par le Ministre-Président de la Région bruxelloise dans son arrêté du 7 octobre cessent d’être en vigueur tant que des mesures similaires sont incluses dans l’arrêté ministériel du 18 octobre. Si les mesures prévues dans l’arrêté du 18 octobre viennent à être modifiées en tout ou en partie, les mesures prévues dans l’arrêté du 7 octobre seront rétablies.

Pour plus d’informations : http://www.ejustice.just.fgov.be/mopdf/2020/10/08_2.pdf

NOUVELLES PRIORITÉS RELATIVES À LA POLITIQUE DE TESTS PCR

À partir du 21 octobre, de nouvelles priorités dans la politique de test PCR s’appliqueront.

Pour plus d’informations : https://www.info-coronavirus.be/fr/news/politique-despistage-adaptee/

« La solution est en vous aussi »

La Cocom lance une campagne inédite

Bruxelles – Ce 2 octobre 2020, la Cocom lance une campagne inédite de remerciements à l’attention de la population bruxelloise. Remerciements aux travailleurs, aux employeurs, aux jeunes, aux aînés, aux familles… Bref, à tous les citoyens qui, chaque jour, agissent pour garder le coronavirus sous contrôle.

Depuis mars 2020, le coronavirus a bouleversé notre quotidien. Entre anxiété et exaspération, nous vivons dans l’espoir de retrouver bientôt une vie « normale ». De reconquérir des libertés perdues comme faire des activités en groupe, voyager sur un coup de tête ou redécouvrir la vie nocturne. Force est pourtant de reconnaître qu’en l’absence d’un vaccin ou d’un traitement contre le Covid-19, nous devons apprendre à vivre avec le coronavirus.

Cette nouvelle façon de vivre ensemble ne peut réussir que si chacun poursuit les immenses efforts déployés depuis le début de la crise sanitaire.

Pour booster le moral des Bruxellois et les encourager à rester vigilants, la Cocom lance une campagne inédite de remerciements à l’attention des citoyens qui, chaque jour, contribuent à briser la chaîne de transmission du virus. Du personnel soignant aux travailleurs de l’Horeca, en passant par les commerçants, la police, les agents de quartier, les communes, les employeurs, les étudiants, les aînés, les familles, les agents de call center… Nous avons tous le pouvoir de changer les choses et de surmonter les épreuves, ce qui se traduit dans le slogan de la campagne : « La solution est en vous aussi ».

La tonalité de la campagne de communication sera résolument positive et inclusive, pour ouvrir une indispensable fenêtre d’espérance (nous en avons tous besoin) et la perspective d’un mode de vie soutenable avec un virus sous contrôle. Merci donc à toutes celles et tous ceuxqui respectent le port du masque dans les espaces fermés et la distance sociale dans les magasins, qui continuent à aller à l’école, à travailler, dont bien sûr les journalistes qui nous informent quotidiennement malgré le coronavirus.

À la Cocom, nous sommes convaincus que nous vaincrons la pandémie à force de volonté personnelle et de persévérance collective.

Merci !

Coronalert, l’application pour vous aider à vous protéger et à protéger les autres

Ce mercredi 30 septembre marque le lancement de l’application Coronalert. Un appli mobile gratuite et conviviale qui permet de nous protéger les uns les autres. Comment ? En détectant plus rapidement les contacts à haut risque que l’on a croisés. Et ce, tout en garantissant l’anonymat et la sécurité des données personnelles de chacun.

Concrètement, l’application Coronalert peut :

– vous avertir si vous avez été en contact étroit avec une personne testée positive au coronavirus, sans que vous sachiez qui, où et quand;

– vous conseiller quant aux étapes à suivre pour vous protéger et protéger les autres;

– avertir anonymement les autres utilisateurs de l’appli avec lesquels vous avez eu un contact étroit, si vous avez été testé positif au coronavirus.

 

La rapidité est importante pour vous protéger et pour protéger vos proches, activez l’appli dès aujourd’hui !

 

Pour plus d’informations sur l’application Coronalert, cliquez ici.

Retrouvez le communiqué de presse, en cliquant ici.

La crise et ses changements, parlons-en…

Qu’est-ce qui vous a manqué pendant le confinement ? Qu’avez-vous ressenti ? La crise sanitaire et le confinement ont suscité pas mal de bouleversements. Elle touche de différentes manières la santé mentale individuelle et collective.

Après avoir coordonné une ligne d’écoute pour les professionnels de la santé et les particuliers inquiets des conséquences de la crise sanitaire actuelle, la Ligue Bruxelloise pour la Santé mentale lance une nouvelle campagne, avec le soutien de la Cocof.

L’asbl offre la possibilité à tout un chacun de s’exprimer et de dialoguer sur son vécu lors de la crise.

+ d’infos en cliquant ici !

Carte interactive avec tous les centres de dépistage et leurs conditions d’accès

Face à la forte demande en tests de dépistage, la Cocom propose sur son site web une carte interactive reprenant tous les centres de tests de la capitale, ainsi que les conditions pour y accéder.

Avec le rebond de l’épidémie, les départs en vacances et les retours de zones ou pays « rouge », la demande en tests de dépistage a fortement augmenté à Bruxelles comme dans tout le pays. Afin de faciliter la recherche d’un centre dépistage, une carte interactive est désormais disponible.

Actualisée quotidiennement et facile à utiliser, cette carte géolocalise tous les centres de dépistage sur le territoire bruxellois et en détaille les conditions d’accès : prescription obligatoire ou pas, avec ou sans rendez-vous et heures d’ouverture. La carte classe les centres de test en fonction des profils de personnes à dépister.

Se faire tester sans ordonnance est maintenant possible

Certains groupes de personnes devant se faire tester ne devront plus faire établir une prescription par un médecin généraliste avant de se rendre au centre de dépistage. Cette mesure réduira la pression qui s’exerce sur les généralistes. Il s’agit notamment des personnes tenues de se faire tester étant contact à haut risque d’un patient de référence testé positif, ou des personnes qui entrent sur le territoire belge à partir d’une zone rouge.
Plus d’infos sur le site de la COCOM.

Augmentation des capacités de dépistage en Région bruxelloise

Ces derniers jours, notamment en raison des départs et retours de vacances, les capacités de testing en Région Bruxelloise ont été mises sous tension. Raison pour laquelle le Ministre de la Santé, Alain Maron, a requis une adaptation de l’offre aux besoins avec pour objectifs d’assurer une offre de proximité suffisante pour toutes les personnes ayant besoin d’un test et de décharger les hôpitaux et les médecins généralistes de patients à faible risque, en particulier les touristes souhaitant partir à l’étranger.

Les capacités de testing globales hebdomadaires de la Région, calculées en nombre d’heures d’ouverture, sont portées de 255 heures à 430 heures, soit une augmentation de 69%. Une attention particulière est portée aux week-end. Cette augmentation sera effective dès ce vendredi 31 à 14h (CHU Saint Pierre) et ce week-end (Synlab). D’autres ouvertures et élargissements de plage horaire sont encore en discussion.

L’administration de la COCOM et la Fédération des Associations des Médecins Généralistes de Bruxelles (FAMGB), qui ont rendu possible cette augmentation de capacité, suivent l’évolution de la situation heure après heure.

Au vu de la résurgence du virus, à côté du nécessaire respect par toutes et tous des consignes données par le CNS (bulle de 5 personnes, distanciation physique, hygiène des mains et port du masque), le Ministre Alain Maron insiste pour que :

  • toute personne qui ressent des symptômes se mette immédiatement en quarantaine et téléphone à son médecin traitant ;
  • toute personne ayant passé un test Covid-19 qui se révèle positif réponde à l’appel du call center, le 022141919, et se mette en quarantaine immédiatement.

« Le respect de la quarantaine est fondamental pour contrôler et endiguer la dispersion de l’épidémie. Nous sommes toutes et tous responsables de ne pas infecter les autres », conclut Alain Maron.

La liste des centres de dépistage bruxellois est disponible sur cette carte.

Des mesures supplémentaires pour renforcer la lutte contre le rebond

Le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-Présidents régionaux s’est réuni, ce lundi 27 juillet, suite à l’évolution de la situation épidémiologique qui est, comme toujours, suivie en continu. Sur base des nouvelles informations sanitaires et du rapport du Celeval (la cellule d’évaluation fédérale). Sur base de ce rapport, il a été décidé de renforcer la stratégie à deux volets – national et local – mise en place la semaine dernière pour faire face à la résurgence du virus.
Plus d’infos sur info-coronavirus.be

Dispositif bruxellois en cas de nouvelle vague


Suivi des contacts, gestion des clusters, dispositifs de testing, plan maisons de repos, … Une série de procédures ont été mises en place pour prévenir et gérer au mieux tout potentiel nouveau foyer à Bruxelles.

🗂 Dispositif de prévention et d’action contre une seconde vague potentielle à Bruxelles
📑 Consignes aux maisons de repos et maisons de repos et de soins
✈️ Départ en voyages : dépistage PCR

Vous partez à l’étranger ?

Avant votre départ, consultez le site du SPF Affaires étrangères pour connaître, pour votre pays de destination, les mesures qui s’imposent aux voyageurs belges (restrictions et recommandations). Vous y trouverez aussi l’information sur les zones pour lesquelles, en revenant de voyage, il faut faire un test de dépistage et se mettre en quarantaine.

Consultez régulièrement ce site pendant votre séjour, les informations relatives aux pays y sont adaptées régulièrement en fonction de l’évolution de la pandémie.

Que dois-je faire quand je reviens de vacances d’un pays européen ?
Conseils et recommandations : https://www.info-coronavirus.be/fr/voyages/

Où puis-je faire un test de dépistage avant mon départ à l’étranger ?
La liste des laboratoires à Bruxelles est disponible sur le site de la COCOM.