La vaccination contre le Covid-19, alliée aux mesures sanitaires, est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour endiguer la pandémie. Pour y arriver,  les Services du Collège réuni de l’administration de la Cocom ont ouvert une dizaine de centres de vaccination sur le territoire de la région bruxelloise. L’objectif est de vacciner au moins 70% de la population bruxelloise pour atteindre l’immunité collective. Découvrez ici la localisation des centres de vaccination Covid-19 et le plan de vaccination par phases. Explications aussi sur le déroulement de l’administration du vaccin contre le coronavirus.

Vous avez des questions pratiques sur le déroulement de la vaccination Covid-19 dans la Région de Bruxelles-Capitale ? Dans cet article, vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.

Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le coronavirus ?

Vous avez reçu une invitation ou vous avez au moins 12 ans ?
Prenez rendez-vous dans le centre de vaccination de votre choix sur Bru-Vax, ou appelez notre call-center au 02 214 19 19.
Plus de place dans le centre que vous avez choisi ? 
Choisissez un autre centre de vaccination, ou inscrivez-vous sur la liste d’attente, via Bru-Vax ou via le call-center.

  • Heures d’ouverture du call-center :

Lundi                    09.00 – 17.30
Mardi                   09.00 – 17.30
Mercredi              09.00 – 17.30
Jeudi                     09.00 – 17.30
Vendredi              09.00 – 17.30
Samedi                 10.00 – 17.30
Dimanche            10.00 – 17.30

Afin d’éviter un temps d’attente trop important, il est préférable d’appeler après 11h en semaine ou pendant le week-end.

  • Vous pouvez recevoir votre invitation à vous faire vacciner par courrier postal, par mail ou par SMS (envoyé depuis le numéro 8811) avec un lien vers la plateforme de réservation et des instructions pour prendre un rendez-vous.

  • Toutefois, vous ne devez pas attendre de recevoir cette invitation. Vous pouvez vous inscrire avec votre numéro de registre national ou votre numéro BIS et votre code postal. Le système déterminera si vous pouvez déjà être vacciné.e. Si ce n’est pas encore votre tour, vous en serez informé via une notification.

  • Pour plus d’informations sur les personnes qui sont éligibles à la vaccination en ce moment, cliquez ici, ou suivez notre page Facebook.

  • Sur la plate-forme de réservation, vous pouvez choisir un centre de vaccination, ainsi qu’une date et une heure pour votre premier rendez-vous.

  • Après la confirmation de votre rendez-vous, vous recevrez un mail de confirmation. Si vous voulez, vous pouvez imprimer votre confirmation.

Dans la confirmation de votre rendez-vous, un deuxième rendez-vous sera proposé automatiquement, dans l’intervalle de temps approprié entre la première dose et la seconde dose. Vous pouvez sélectionner une autre date et une autre heure dans cette intervalle.

Lorsque vous vous présentez au centre de vaccination, vous devez montrer votre carte d’identité ainsi que votre confirmation (sur votre smartphone ou sur papier).

    • Si vous avez des questions générales sur les vaccins ou la vaccination, vous pouvez contacter le call-center fédéral au numéro 0800 14 689.

    • Vous avez des questions sur votre vaccination personnelle ou vous souhaitez prendre un rendez-vous de vaccination ? Appelez notre call-center au 02/214.19.19.

    • Pour des questions médicales, merci de contacter votre médecin traitant. Si vous n’avez pas de médecin traitant, vous pouvez contacter le 1710.

    • Grâce à la STIB, rendez-vous gratuitement au centre de vaccination !Vous souhaitez en bénéficier ? Découvrez sur cette page la procédure à suivre pour recevoir vos 2 tickets gratuits. 

La STIB a rajouté tous les centres de vaccination bruxellois dans son outil de planification d’itinéraire.

Cette sous-rubrique sera mise à jour dès que de nouvelles informations seront disponibles.

Quels sont les centres de vaccination Covid-19 à Bruxelles ?

Les centres de vaccination sont des infrastructures médicales mises en place momentanément pour assurer une vaccination rapide et efficace. Une dizaine de centres de vaccination bruxellois seront répartis de manière stratégique sur le territoire pour toucher un maximum de Bruxellois·es. Suivant les courbes de fréquentation, un centre de vaccination pourra ouvrir ses portes ou être provisoirement fermé.  

Tou.te.s les bruxellois.es sont les bienvenu.e.s aux centres de vaccination, y compris les mamans et les papas avec un bébé/enfant en bas âge. Nous recommandons (dans la mesure du possible) de venir seul.e, pour limiter le nombre de personnes dans les centres et les difficultés pratiques qu’un enfant en bas âge peut occasionner si l’adulte vacciné fait un malaise. Pour cette raison aussi, nous conseillons que le bébé / enfant soit placé dans une poussette ou équivalent.

“Portes-ouvertes” : Vaccination des 12+ tous les jours, SANS RENDEZ-VOUS 

Tous.tes les Bruxellois.es âgées de 12 ou plus peuvent se faire vacciner sans prendre un rendez-vous à l’avance.
Attention! Le vaccin Moderna est uniquement administré aux personnes âgées de 18 ans ou plus. Les personnes qui reçoivent le vaccin Pfizer ou Moderna seront invitées un mois plus tard pour leur 2e dose.
L’accès au centre de vaccination est réservé aux personnes qui viennent se faire vacciner. Une exception est prévue pour les parents accompagnant leur enfant âgé de 12 à 15 ans qui se fait vacciner.

Veuillez noter que sans rendez-vous, le temps d’attente peut être légèrement plus long et vous ne serez jamais sûr à 100% de votre place. Vous pouvez éviter cela en prenant rendez-vous pour votre vaccination.

Gardez un œil sur nos communications et sur BRUVAX pour les actions de Johnson & Johnson si vous préférez un vaccin unidose.

Découvrez ci-dessous la liste des différents centres de vaccination de la région de Bruxelles-Capitale où vous pourrez recevoir le vaccin contre le coronavirus. Tous nos centres de vaccination sont accessibles par les personnes à mobilité réduite.

  • Ouvert depuis le 2 février 2021 :

    • Pachéco (Centre de test et de vaccination – Boulevard Pachéco, 42 à 1000 Bruxelles). 
      Ce centre de vaccination est accessible par les lignes de métro 2 et 6 (Rogier ou Botanique), les lignes de bus 61, 270, 271, 272, 470 et 620 (Botanique) et les trams 3, 4, 25, 32, 55 (Rogier), 92 et 93 (Botanique), ou en train via la gare de Bruxelles-Congrès (à 120m du point de vaccination). Si vous venez en voiture, vous pouvez vous garer dans les parkings voisins City 2,

      Rogier et Passage 44.

  • Ouvert depuis le 16 février 2021 :

    • Heysel (Palais 1 Heysel – Avenue Impératrice Charlotte, 6 à 1020 Laeken). 
      Ce point de vaccination est accessible via les métro 6 (arrêt Heysel), via les trams 7 (arrêt Heysel), ou via les bus 14 et 83 (arrêt Heysel). Le parking du Heysel est également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

  • Ouvert depuis le 15 mars 2021 : 

    • Woluwe-Saint-Pierre (Joli-Bois – Drève des Shetlands, 15 à 1150 Woluwé-Saint-Pierre). 
      Ce point de vaccination est accessible via
      le bus 36 de la STIB (arrêt Manoir d’Anjou) ou les bus 544, 547, 548, 555 ou 556 de De Lijn (arrêt Mater Dei).

    • Schaerbeek (Salle de sport Crossing – Avenue du Suffrage Universel, 22 à 1030 Schaerbeek). 
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 56 (arrêt Voltaire ou Crossing) et le bus 66 (arrêt Crossing ou Louis Bertrand) ou via le tram 7 (arrêt Louis Bertrand).

    • Molenbeek (Chaussée de Gand, 696 à 1080 Molenbeek).
      Ce point de vaccination est accessible via le tram 82 (arrêt Van Zande ou Cimetière de Molenbeek) ou via les bus 49 et 53 (arrêt Cimetière de Molenbeek).

    • Forest (L’entrée/sortie pour les vaccinations est située chaussée d’Alsemberg, 203 à 1190 Forest. Pour la vaccination des personnes à mobilité réduite (PMR) & le testing, l’accès est avenue Jupiter 201, à 1190 Forest. est avenue Jupiter 201, à 1190 Forest.) 

Ce point de vaccination est accessible via le bus les bus 48, 54, 37, ou 70 ou les trams 3,4 et 51 (arrêt Albert) . Le parking BePark – Parking Albert 2 (Match Forest) est également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

  • ­Ouvert depuis le 22 mars 2021 : 

    • Anderlecht (RSCA – Avenue Théo Verbeeck, 2 à 1070 Anderlecht).
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 46 de la STIB, ou les bus 116, 117, 118, 140, 571, 572 ou 810 de De Lijn (arrêt De Linde Plein). Les parkings de l’Avenue Théo Verbeeck 10 ou 12 sont également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

    • Woluwe-Saint-Lambert (Poseidon – Avenue des Vaillants, 2 à 1200 Woluwé-Saint-Lambert).  
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 28 (arrêt Tomberg) ou le métro 1 (arrêt Tomberg).

    •  Uccle (Rue Égide Van Ophem, 110 à 1180 Uccle). 
      Ce point de vaccination peut être atteint en train via la gare d’Uccle Calevoet, par le tram 4 (arrêt Egide Van Ophem), et par les lignes de bus 153, 154, 155 (arrêt Hercule Poirot) ou 575 (arrêt Egide Van Ophem) de De Lijn.

  • Ouvert depuis le 3 mai 2021 : 

      • Hôpital Militaire (Rue Bruyn, 1 à 1120 Neder-over-Heembeek)
        Ce point de vaccination est accessible via les bus 47, 53, 56 et 57 (arrêt Hôpital Militaire; ou SAO ou DGHR Domaine Militaire pour le bus 47 uniquement; ou Mercator pour les bus 56 et 57 uniquement). Le parking de l’Hôpital Militaire est également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

La STIB a rajouté tous les centres de vaccination bruxellois dans son outil de planification d’itinéraire.

Grâce à la STIB, rendez-vous gratuitement au centre de vaccination ! Vous souhaitez en bénéficier ? Découvrez sur cette page la procédure à suivre pour recevoir vos 2 tickets gratuits. 

Vous souhaitez savoir si nos centres de vaccination sont accessibles aux personnes à besoins spécifiques ?  Découvrez-le en un clin d’œil sur le site Access-I

Pour vacciner un maximum de personnes, 350 ETP (Equivalents Temps Plein) dont 15 médecins et 75 infirmiers seront nécessaires. La Cocom lance un appel aux volontaires. Cliquez ici pour plus d’informations.

Comment se déroule l’administration d’un vaccin Covid-19 ?

Check-in au centre de vaccination 

  • Vous vous présentez au centre de vaccination avec votre QR code (sur smartphone ou sur papier) et de votre carte d’identité. 

  • Votre température est prise (si elle est supérieure à 38° C, vous ne pouvez pas être vacciné).

  • Le vaccinateur vous administre le vaccin contre le Covid-19.

Observation : la salle d’attente du centre de vaccination 

  • Après la vaccination, vous êtes invité à vous reposer et rester en observation pendant 15 à 30 minutes dans la salle d’attente.

  • Votre vaccination est enregistrée sur VaccinNet.

Check-Out du centre de vaccination

  • Vous quittez le centre de vaccination.

Cette sous-rubrique sera mise à jour dès que les informations seront disponibles.

Encore des questions sur la vaccination contre le Covid-19 ? Cliquez ici.


Quelles sont les phases de la vaccination contre le Covid-19 dans la Région de Bruxelles-Capitale ?


L’objectif est de vacciner au moins 70% de la population bruxelloise selon un planning défini (développé ci-dessous).

La stratégie de vaccination bruxelloise se base sur les recommandations des groupes de travail fédéraux et interfédéraux, de l’avis du Conseil Supérieur de la Santé et de l’avis des experts médicaux et de terrain. En plus, cette stratégie tient compte de la situation épidémiologique afin de pouvoir s’adapter aux spécificités bruxelloises.

La priorité de la Région de Bruxelles-Capitale est de fournir un vaccin fiable et efficace à tous les Bruxellois. Pour cela, la Belgique participe à la procédure d’achat centralisé de la Commission européenne, qui a signé des précommandes avec plusieurs fabricants de vaccins contre le Covid-19. La quantité de vaccins disponibles sera limitée au cours des premières phases de vaccination et cela restera le cas jusqu’à ce que la production ne puisse être accrue par les fabricants. En outre, les vaccins seront administrés en deux doses et en respectant un certain délai entre elles.

Actuellement, la planification de la vaccination contre le Covid-19 se déroule en 3 phases.

Attention: les phases mentionnées ci-dessous peuvent être modifiées en fonction des décisions de la taskforce fédérale sur la vaccination et la CIM (la Conférence Interministérielle Santé Publique).

Flexibilité accrue pour l’injection de la 2e dose du vaccin Pfizer

L’approvisionnement en vaccins Pfizer étant stable actuellement, la Cocom a réduit depuis quelques semaines son stock-tampon pour les 2e doses (à maximum une semaine). Ce qui a permis de libérer des doses de vaccins à administrer plus rapidement aux personnes âgées.

En fonction de la situation épidémiologique, l’administration de la 2e dose du vaccin Pfizer pourrait être reportée de 21 à 35 jours. L’Agence européenne des Médicaments a donné un avis positif sur le fait d’injecter la deuxième dose Pfizer seulement après 35 jours, et il n’y a aucune objection légale. La CIM a donc donné son accord pour une prolongation du délai jusqu’à 35 jours. L’injection de la 2e dose est donc maintenue pour garantir une protection optimale des personnes vaccinées, également face aux nouveaux variants.

La vaccination contre le Covid ouverte aux patients à risque âgés de 12 à 15 ans depuis le 1er juillet 2021.

La vaccination des jeunes de 16-17 ans ayant un risque élevé d’une forme grave de COVID-19 a démarré mi-juin. Depuis, une grande partie de ce groupe cible a déjà été invitée à se faire vacciner dans un centre de vaccination.

Entre-temps, après avis du Conseil supérieur de la santé (CSS) et de la Task Force vaccination, il a été décidé de vacciner également les jeunes à partir de 12 ans souffrant de certaines pathologies sous-jacentes, et ce à partir du 1er juillet. Puisqu’à ce jour seul le vaccin Pfizer a fait l’objet de tests approfondis auprès de cette tranche d’âge et a été approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour cette tranche d’âge, tous ces jeunes seront vaccinés avec ce vaccin.

Tout comme pour les autres groupes cibles, les personnes appartenant à ce groupe sont vaccinées par ordre d’âge décroissant. Les jeunes peuvent être invités dès le jour de leurs 12 ans. La sélection de ce groupe de jeunes sera faite par le pédiatre/médecin spécialiste traitant pour les jeunes qui auront 12 ans au plus tard le 1er septembre 2021.

Quels jeunes sont considérés comme patients à risque ?

Il s’agit de jeunes âgés de 12 à 15 ans, atteints d’une pathologie spécifique pour laquelle un risque élevé de complications graves de la maladie, d’hospitalisation voire de décès en cas de contamination par la COVID-19 a été scientifiquement démontré.

Pour les jeunes atteints d’une pathologie rare, le groupe pour lequel la pathologie a un impact sur la santé cardiovasculaire, respiratoire ou neurologique fait l’objet d’une attention particulière.

Il s’agit donc de patients âgés de 12 à 15 ans présentant les pathologies suivantes :

  • maladies rénales chroniques (depuis au moins 3 mois)
  • maladies hépatiques chroniques (depuis au moins 6 mois)
  • cancers hématologiques (par exemple, leucémie)
  • syndrome de Down
  • patients transplantés (y compris ceux sur liste d’attente)
  • troubles immunitaires, c’est-à-dire les patients souffrant d’immunodéficience ou sous immunosuppresseurs
  • VIH/SIDA actif
  • certaines pathologies rares (voir la liste d’Orphanet) 

Comment sont établies les listes des patients à risque ?

Les listes des patients à risque sont établies sur la base des données extraites des dossiers du médecin généraliste et du médecin spécialiste/pédiatre traitant.

Selon la loi, les jeunes doivent être impliqués dans l’exercice de leurs droits de patients en fonction de leur âge et de leur maturité. En outre, ils deviennent progressivement plus indépendants. Il est donc important que dans le groupe des patients âgés de 12 à 15 ans, le jeune soit également impliqué dans le processus.

Pour le groupe des 12-15 ans, cela signifie au moins qu’ils sont entendus après une information suffisante et correcte à leur niveau et qu’un consensus avec les parents est recherché par le pédiatre ou le médecin généraliste. C’est également le cas des soins de santé ordinaires pour les autres prestations de soins (et vaccins).

Procédure concrète, étape par étape, pour être ajouté.e à la liste des patients à haut risque :

1) Si un jeune appartient au groupe à risque, le médecin traitant (médecin spécialiste / pédiatre) contactera ce jeune et ses parents (par e-mail, téléphone ou lors d’une consultation, …) afin de les inviter pour une concertation.

2) Si c’est nécessaire ou utile, le médecin généraliste ou un autre médecin peut également être impliqué dans la concertation avec le jeune et les parents. Il est important que le médecin concerné consigne le résultat de cette concertation dans le dossier : la conclusion doit être clairement consignée, y compris le consentement des parents et du jeune. 

3) Si le jeune concerné veut se faire vacciner, le médecin spécialiste/pédiatre traitant transmet le numéro de registre national du jeune au pédiatre de référence de l’hôpital (pédiatre SPOC). Le numéro de registre national permet à ce dernier d’ajouter manuellement le patient individuel à la base de données des codes de vaccination via l’application Web « Corona vaccination » sur la plateforme eHealth, afin que le jeune puisse être invité à se faire vacciner (en priorité). Ces ajouts à la base de données des codes de vaccination sont possibles depuis le 1er juillet.

4) Les jeunes atteints du syndrome de Down ne sont pas toujours activement suivis par un pédiatre. Dans ce cas, le médecin généraliste, en concertation avec le jeune et ses parents, transmettra le numéro de registre national du jeune à un pédiatre afin de l’ajouter au groupe à risque.

5) Les jeunes sélectionnés seront ensuite invités à se faire vacciner dans un centre de vaccination (sauf s’ils sont concernés par l’exception pour les personnes ne pouvant pas quitter leur domicile, et qu’ils sont donc éligibles à la vaccination à domicile par une équipe mobile). 

En tant que jeune, comment puis-je savoir si je suis sur la liste des patients à risque ?

À partir du 1er juillet, votre médecin traitant peut vous ajouter à la liste comme patient à haut risque. Avant qu’il puisse le faire, il y aura toujours un contact (électronique, téléphonique ou par le biais d’une consultation) entre vous, vos parents/tuteurs et le médecin pour discuter de l’importance de la vaccination afin de parvenir à une décision éclairée convenant à chaque partie. 

Nous vous demandons donc de ne pas appeler votre médecin ou votre pédiatre pour lui demander uniquement si vous figurez sur la liste. Le médecin vous contactera lui-même si vous faites partie du groupe à risque. Vous n’êtes pas contacté par votre médecin traitant avant le 12 juillet ? C’est plutôt bon signe, car cela signifie que vous n’appartenez pas au groupe à risque et que le risque que vous développiez des complications graves en cas de contamination par la COVID-19 est faible.

Si vous n’êtes pas contacté.e, la probabilité que vous soyez un patient à risque est minime. Vous pensez appartenir au groupe à risque et n’avez pas été contacté par votre médecin traitant avant le 12 juillet ? Contactez votre médecin spécialiste/pédiatre traitant. Celui-ci pourra toujours vous ajouter à la liste des patients à risque si nécessaire, même après le 12 juillet.

Où les jeunes patients à risque sont-ils vaccinés ?

La plupart d’entre eux sont vaccinés dans un centre de vaccination. Citons comme exceptions les jeunes alités et/ou soumis à des indications médicales strictes (par exemple, des troubles psychiatriques graves, un handicap physique grave) et qui ne peuvent jamais quitter leur lieu de résidence dans des circonstances normales. Ils peuvent bénéficier d’une vaccination à domicile par une équipe mobile de vaccination ou par leur médecin généraliste.

Si vous pensez pouvoir bénéficier d’une vaccination à domicile, contactez votre médecin généraliste. Il vérifiera si vous pouvez effectivement être vacciné à domicile (éventuellement en concertation avec votre infirmière à domicile). Le cas échéant, il organisera la vaccination à domicile. La plupart des médecins généralistes administrent eux-mêmes ces vaccins à domicile. Si ce n’est pas possible, l’équipe mobile de vaccination peut venir vous vacciner.

Quelles sont les solutions de transport pour les personnes à mobilité réduite ?

Découvrez ci-dessous les diverses facilités de transport existantes.

Renforcement de la mobilité grâce à la gratuité des transports en commun de la STIB 

  • Depuis le 17 mars, la STIB met des tickets gratuits à la disposition des Bruxellois.es pour se rendre dans un centre de vaccination de la région. Chaque citoyen qui se fait vacciner contre le Covid, peut en bénéficier.

  • Vous voulez recevoir vos tickets gratuits ? Ici, nous vous expliquons comment procéder.

  • Vous êtes client du service TaxiBus* de la STIB ? Vous pouvez également vous rendre gratuitement au centre de vaccination le jour de votre rendez-vous. Réservez votre trajet aller-retour gratuit au préalable via la  « ligne accessibilité » habituelle : 02/515.23.65.

* TaxiBus est un service de transport spécifique proposé par la STIB aux personnes porteuses d’un handicap. Toutes les informations sur ce service sont disponibles ici.

Stratégies locales à l’initiative des communes bruxelloises

Plusieurs communes offrent des solutions de transport, notamment grâce à l’offre déjà existante, pour assister les seniors. Les citoyens sont invités à prendre connaissance des informations à ce sujet via le journal de leur commune, la page Facebook, etc.

Services de transports des mutuelles

Les mutualités proposent également un service de transport pour les personnes à mobilité réduite. Celles-ci sont invitées à consulter le site web de leur mutualité pour plus d’informations sur les conditions d’accès et d’intervention. Si elles répondent à ces conditions, elles peuvent solliciter un transport via les numéros de téléphone ou adresses mail suivants :

    • Partenamut – Mutualité Libre : Transportline – 078 15 50 91

    • Mutualité Socialiste : Soli-transport – 02/546.15.13 – solidaritel@fmsb.be

    • Mutualité Chrétienne : Proximité Santé ASBL  – 02 644 51 31

    • Mutualité Libérale : Cosedi Bruxelles – 02/218.77.72 – info@cosedi.be

    • Mutualité Neutre : Solumob – 02/217.44.44 ou via reservation@solumob.be

La vaccination à domicile par des équipes mobiles

Depuis le 26 avril 2021, la région bruxelloise dispose d’un atout supplémentaire dans la lutte contre le Covid-19 : elle utilise des équipes mobiles pour la vaccination à domicile des personnes qui ne peuvent pas se rendre elles-mêmes dans un centre de vaccination. De cette façon personne n’est exclu dans la stratégie de vaccination.

Qui peut bénéficier de la vaccination anti-Covid à domicile par une équipe mobile ?

Dans cette phase, les équipes mobiles ne sont utilisées que dans des situations très exceptionnelles. Elles seront donc réservées uniquement aux personnes qui sont réellement en incapacité totale de se rendre dans un centre de vaccination.

Il s’agit notamment de personnes alitées depuis longtemps, de personnes avec un handicap physique grave ou avec des troubles psychiatriques graves ou de personnes qui en raison d’une autre condition physique ou mentale sont incapables de se présenter pour la vaccination via les voies habituelles.

Les personnes à mobilité réduite et les personnes qui peuvent se rendre dans un centre de vaccination si elles sont accompagnées ne sont pas éligibles. Par contre, des solutions de transport spécifiques ont été mises en place pour faciliter au maximum leur voyage le jour de leur rendez-vous de vaccination.

Prendre rendez-vous pour la vaccination à domicile.

Seul les médecins généralistes peuvent réserver un rendez-vous de vaccination pour les personnes pouvant bénéficier de la vaccination à domicile.

Toutefois, il a été demandé que chaque médecin généraliste se limite à l’inscription de maximum 12 patients. Comme la vaccination à domicile est difficile à organiser, cette limitation doit éviter que les équipes mobiles soient utilisées si ce n’est pas nécessaire.

C’est d’ailleurs pour cette même raison que les médecins généralistes doivent appliquer des critères objectifs pour déterminer si quelqu’un peut bénéficier de cet arrangement.

Une fois que le médecin généraliste a décidé qu’une personne est éligible pour la vaccination à domicile, il y a deux possibilités :

  1. L’équipe mobile passe pour vacciner le patient chez lui. Dans ce cas, la vaccination est gratuite.

  2. Les patients qui souhaitent que le vaccin soit administré chez eux par leur propre médecin généraliste doivent payer eux-mêmes la consultation par le médecin généraliste.

En plus de la vaccination à domicile, les équipes mobiles ont déjà été utilisées auparavant pour maintenir le taux de vaccination dans les collectivités (nouveaux résidents, nouveaux membres du personnel soignant, etc.).
En outre, depuis le 19 mai 2021, elles ont également un rôle important à jouer dans la vaccination des groupes les plus précarisés (les sans-abris, les transmigrants, …).

Méfiez-vous des fausses invitations à la vaccination Covid !

Maintenant que la campagne de vaccination commence à battre son plein, des milliers de personnes vont recevoir des invitations à se faire vacciner. Des personnes mal intentionnées peuvent profiter de cette campagne pour escroquer financièrement des personnes sans méfiance. Pour cela, elles envoient de fausses invitations.

Le Centre de crise demande donc que les citoyens ne transfèrent jamais d’argent ou ne partagent jamais leurs coordonnées bancaires à la suite d’une invitation à la vaccination. Les vaccins sont toujours gratuits et l’invitation officielle ne demandera jamais d’informations financières.

Comment repérer une fausse invitation  à la vaccination Covid ?

  • Soyez vigilant si votre invitation est inattendue. Avez-vous déjà été vacciné ou vous n’avez-vous pas encore entendu que c’est le tour de votre groupe cible ? Soyez donc sur vos gardes : examinez l’invitation de manière critique et attentive.

  • Vous recevrez toujours une invitation personnelle par la poste. Si vos coordonnées sont connues, vous recevrez également une invitation par SMS ou par e-mail. Si vous avez reçu un SMS ou un e-mail qui n’est pas accompagné d’une lettre, ce n’est pas normal.

  • Les invitations officielles par courrier électronique sont toujours envoyées à partir de l’adresse cov19-vaccin@doclr.be et les invitations par sms sont toujours envoyées à partir du numéro 8811. Ignorez les invitations des autres expéditeurs.

  • Votre nom figurera sur l’invitation officielle. Si vous recevez un message qui ne vous est pas adressé personnellement, c’est suspect.

  • L’expéditeur de l’invitation officielle est toujours les autorités bruxelloises. Vous ne serez jamais invité par votre commune et certainement pas par l’un des fabricants de vaccins (Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Johnson&Johnson ).

  • Les vaccins sont gratuits. Si le message demande des informations financières, tous les voyants passent au rouge. Surtout, ne faites pas ce que dit le message.

  • Pensez-vous avoir affaire à une fausse invitation ? Lisez ce qu’il faut faire sur https://safeonweb.be/fr/actualite/attention-aux-fausses-invitations-se-presenter-dans-des-centres-de-vaccination

Pourquoi se faire vacciner contre le Covid-19 ?

Alliée aux gestes barrières, au testing et tracing, à l’isolement des personnes contaminées et la mise en quarantaine des contacts, la vaccination Covid-19 a un rôle-clé à jouer pour :

  • enrayer la pandémie

  • se protéger

  • sauver des vies

  • soulager le personnel médical et désaturer les hôpitaux

  • améliorer la vie socio-économique nationale

  • retrouver au plus vite une vie normale

Vous avez d’autres questions ?  Consultez notre FAQ sur la vaccination.