Centres de vaccination Covid-19 à Bruxelles & Planning

La vaccination contre le Covid-19, alliée aux mesures sanitaires, est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour endiguer la pandémie. Pour y arriver,  les Services du Collège réuni de l’administration de la Cocom ouvriront une dizaine de centres de vaccination sur le territoire de la région bruxelloise. L’objectif est de vacciner au moins 70% de la population bruxelloise pour atteindre l’immunité collective. Découvrez ici la localisation des centres de vaccination Covid-19 et le plan de vaccination par phases. Explications aussi sur le déroulement de l’administration du vaccin contre le coronavirus.

Vous avez des questions pratiques sur le déroulement de la vaccination Covid-19 dans la Région de Bruxelles-Capitale ? Dans cet article, vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.

Les centres de vaccination sont des infrastructures médicales mises en place momentanément pour assurer une vaccination rapide et efficace. Une dizaine de centres de vaccination bruxellois seront répartis de manière stratégique sur le territoire pour toucher un maximum de Bruxellois·es. Suivant les courbes de fréquentation, un centre de vaccination pourra ouvrir ses portes ou être provisoirement fermé.

Découvrez ci-dessous les différents centres de vaccination de la région de Bruxelles-Capitale où vous pourrez recevoir le vaccin contre le coronavirus.

À partir du 2e février 2021 :

  • Depuis le 2 février :

    • Pachéco (Centre de test et de vaccination – Boulevard Pachéco, 42 à 1000 Bruxelles).
      Ce point de vaccination est accessible via le métro 2 et 6 (arrêt Botanique ou Rogier), ou via les bus 270, 271, 272, 470 et 620 (arrêt Botanique) ou via les trams 3, 4, 25, 32, 55 (arrêt Rogier), 92, 93 (arrêt Botanique). Les parkings City 2, Rogier et Galeries Passage sont également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

  • Le 16 février :

    • Heysel (Palais 1 Heysel – Avenue Impératrice Charlotte, 6 à 1020 Laeken)
      Ce point de vaccination est accessible via les métro 6 (arrêt Heysel), via les trams 7 (arrêt Heysel), ou via les bus 14 et 83 (arrêt Heysel). Le parking du Heysel est également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

  • À partir du mois de mars :

    • Forest (Centre de test et de vaccination Albert – Avenue Jupiter, 201 à 1190 Forest)
      Ce point de vaccination est accessible via le bus les bus 48, 54, 37, ou 70 ou les trams 3,4 et 51 (arrêt Albert) . Le parking BePark – Parking Albert 2 (Match Forest) est également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

    • Schaerbeek (Salle de sport Crossing – Avenue du Suffrage Universel à 1030 Schaerbeek)
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 56 (arrêt Voltaire ou Crossing) et le bus 66 (arrêt Crossing ou Louis Bertrand) ou via le tram 7 (arrêt Louis Bertrand).

    • Molenbeek (Chaussée de Gand, 686 à 1080 Molenbeek)
      Ce point de vaccination est accessible via le tram 82 (arrêt Van Zande ou Cimetière de Molenbeek) ou via les bus 49 et 53 (arrêt Cimetière de Molenbeek).

    • Hôpital Militaire (Rue Bruyn, 200 à 1120 Neder-over-Heembeek)
      Ce point de vaccination est accessible via les bus 47, 53, 56 et 57 (arrêt Hôpital Militaire; ou SAO ou DGHR Domaine Militaire pour le bus 47 uniquement; ou Mercator pour les bus 56 et 57 uniquement). Le parking de l’Hôpital Militaire est également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

  • À partir du mois d’avril :

    • Anderlecht (RSCA – Avenue Théo Verbeeck, 2 à 1070 Anderlecht)
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 46 de la STIB, ou les bus 116, 117, 118, 140, 571, 572 ou 810 de De Lijn (arrêt De Linde Plein). Les parkings de l’Avenue Théo Verbeeck 10 ou 12 sont également à proximité pour les personnes y venant en voiture.

    • Woluwé-Saint-Pierre (Joli-Bois – Drève des Shetlands, 15 à 1150 Woluwé-Saint-Pierre)
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 36 de la STIB (arrêt Manoir d’Anjou) ou les bus 544, 547, 548, 555 ou 556 de De Lijn (arrêt Mater Dei).

    • Woluwé-Saint-Lambert (Poseidon – Avenue des Vaillants, 4 à 1200 Woluwé-Saint-Lambert)
      Ce point de vaccination est accessible via le bus 28 (arrêt Tomberg) ou le métro 1 (arrêt Tomberg).

    •  Uccle (Rue Égide Van Ophem, 110 à 1180 Uccle)

      Ce point de vaccination est accessible via le tram 4 (arrêt Egide Van Ophem), la gare d’Uccle Calevoet et les bus 153, 154 ou 155 (arrêt Hercule Poirot) ainsi que le bus 575 (arrêt Egide van Ophem) de De Lijn.

Nous compléterons cette liste ultérieurement avec les adresses manquantes et les heures d’ouverture dès qu’elles seront disponibles.

Pour vacciner un maximum de personnes, 350 ETP (Equivalents Temps Plein) dont 15 médecins et 75 infirmiers seront nécessaires. La Cocom lance un appel aux volontaires. Cliquez ici pour plus d’informations.

Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le coronavirus ?

Vous souhaitez vous faire vacciner contre le Covid-19 ? La prise de rendez-vous se fait via un site de réservation centralisant tous les centres de vaccination de la Région de Bruxelles-Capitale.

  • Vous recevez une invitation à vous faire vacciner par mail ou par SMS avec un lien et un code vers la plateforme de rendez-vous.

  • Vous pouvez prendre rendez-vous pour le moment aux centres de vaccination de Pacheco et du Heysel. Prochainement, d’autres centres de vaccination ouvriront leurs portes.

  • Lorsque vous sélectionnez un premier rendez-vous, la plateforme génère automatiquement un 2e rendez-vous pour la deuxième dose.

  • Vous confirmez les deux rendez-vous et vous recevez un QR code (que vous pouvez imprimer si vous le souhaitez).

  • Lorsque vous vous présentez au centre de vaccination, vous devez montrer ce QR code sur votre smartphone ou sur papier.

Cette sous-rubrique sera mise à jour dès que les informations seront disponibles.

Comment se déroule l’administration d’un vaccin Covid-19 ?

Check-in au centre de vaccination 

  • Vous vous présentez au centre de vaccination avec votre QR code (sur smartphone ou sur papier) et de votre carte d’identité. 

  • Votre température est prise (si elle est supérieure à 38° C, vous ne pouvez pas être vacciné).

  • Le vaccinateur vous administre le vaccin contre le Covid-19.

La salle d’attente du centre de vaccination 

  • Après la vaccination, vous êtes invité à vous reposer et rester en observation pendant 15 minutes dans la salle d’attente.

  • Votre vaccination est enregistrée sur VaccinNet.

Si vous le souhaitez, vous pouvez demander un certificat de vaccination. Vous avez également la possibilité d’imprimer ce certificat vous-même via votre dossier médical.

Check-Out du centre de vaccination

  • Vous quittez le centre de vaccination (muni de votre certificat de vaccination si vous en avez demandé un).

Cette sous-rubrique sera mise à jour dès que les informations seront disponibles.

Encore des questions sur la vaccination contre le Covid-19 ? Cliquez ici.

Quelles sont les phases de la vaccination Covid-19 ?

 Afin de lutter efficacement contre la pandémie, un dizaine de centres de vaccination seront ouverts en Région bruxelloise.

  • L’objectif régional est de vacciner au moins 70% de la population bruxelloise selon un planning défini (développé ci-dessous).

  • La stratégie de vaccination bruxelloise se base sur les recommandations des groupes de travail fédéraux et inter-fédérés, du Conseil Supérieur de la Santé et de l’avis des experts médicaux et de terrain, mais aussi sur l’évolution de la situation épidémiologique et sur son impact pour répondre au mieux aux spécificités bruxelloises.

  • La priorité de la Région de Bruxelles-Capitale est de fournir un vaccin fiable et efficace à tous les Bruxellois. Pour cela, la Belgique participe à la procédure d’achat centralisé de la Commission européenne, qui a signé des précommandes avec plusieurs fabricants de vaccins contre le Covid-19. La quantité de vaccins disponibles sera limitée au cours des premières phases de vaccination et ce, avant que la production ne puisse être accrue par les fabricants. En outre, les vaccins seront administrés en deux doses et en respectant un certain délai entre elles.

Actuellement, la planification de la vaccination contre le Covid-19 se déroule en 3 phases.

Attention, les phases mentionnées ci-dessous peuvent être modifiées en fonction des décisions de la taskforce fédérale sur la vaccination et le CIM- Conférence Interministérielle Santé Publique.

vaccination en Belgique : le plan par étapes

Phase 1a

Les maisons de repos. Cette phase a débuté le 28 décembre avec la vaccination des résidents et depuis le 18 janvier, le personnel a commencé à être vacciné.

  • Le 18 janvier, la vaccination du personnel de soin des hôpitaux a également débuté. Elle est effectuée par le personnel même et/ ou la médecine du travail ;

  • Débute en février :

    • le personnel de soins de première ligne (médecins généralistes, infirmiers à domicile, dentistes…), pour lesquels les premiers centres de vaccination sont ouverts.

  • Débute en mars

    • le personnel de soins des autres collectivités de soins, pour lequel un processus de vaccination similaire aux maisons de repos sera appliqué;

Dans la prochaine phase, des dispositions seront également prises pour les personnes non mobiles qui ne peuvent pas s’inscrire dans un centre de vaccination.

Phase 1b

(qui débute en mars, en fonction del’acheminement des vaccins):

  • les personnes de + de 65 ans;

  • les personnes entre 45 et 65 ans présentant des facteurs de comorbidités ;

  • les métiers essentiels.

Phase 2

le reste de la population au-dessus de 18 ans.

Les patients à risque ayant un médecin généraliste seront automatiquement invités à se faire vacciner

Le plus grand facteur de risque d’infection au Covid-19 est l’âge : plus on est âgé, plus on risque de tomber gravement malade voire d’y succomber. En outre, un certain nombre de maladies chroniques en accroissent le risque.

C’est précisément pour cette raison que la vaccination du groupe considéré comme le plus vulnérable, à savoir les résidents des maisons de repos, était prioritaire et qu’elle bat désormais son plein.

Le groupe vulnérable suivant porte sur les plus de 65 ans et des personnes souffrant de certains problèmes de santé. C’est eux que l’on appelle les « patients à risque ».

La liste des critères donnant accès à la vaccination a été établie par le Conseil supérieur de la Santé (CSS) et peut être consultée ici. 

La Taskforce Vaccination a formulé un avis sur la mise en pratique de cette liste. 

Que doivent faire les patients à risque pour se faire vacciner contre le Covid-19 ?

  • Si les patients à risque disposent d’un médecin généraliste régulier qui se charge de leur dossier médical (Dossier Médical Global – DMG), ils n’ont rien à faire. Avec l’aide des mutualités, les médecins généralistes se chargeront de répertorier les noms des quelque 1,5 million de Belges qui correspondent à ces profils. Le moment venu, ces patients à risque seront invités automatiquement à se faire vacciner contre le coronavirus.

  • Les patients à risque qui n’ont pas de médecin généraliste attitré doivent prendre contact avec celui de leur choix en vue de constituer un dossier médical (DMG). Ce n’est qu’une fois que ce dossier médical sera ouvert qu’ils pourront être invités à recevoir le vaccin contre le Covid-19.

Quand la vaccination anti-Covid aura-t-elle lieu pour les personnes à risque ?

  • Cela dépendra du nombre de vaccins disponibles.

  • Dans un premier temps, le plus grand nombre possible de personnes âgées de plus de 65 ans seront invitées à se rendre dans un centre de vaccination Covid-19 selon des catégories d’âge décroissantes.

  • Selon les estimations actuelles, il sera probablement possible de commencer à vacciner au plus tôt dans la deuxième quinzaine de mars les patients de moins de 65 ans qui appartiennent à un groupe à risque.

Pour les patients à risque, quels sont les critères pour se faire vacciner contre le coronavirus ?

45-64 ans

  • Un trouble respiratoire chronique

  • Un trouble cardiovasculaire chronique

  • Un trouble du système nerveux chronique

  • Obésité (IMC supérieur à 30)

  • Diabète de type 1 et 2

  • Démence

  • Cancer (néoplasme)

  • Hypertension artérielle

18-64 ans

  • Cancer du sang

  • Maladie rénale chronique

  • Maladie rénale chronique – patients en dialyse

  • Maladie chronique du foie

  • Syndrome de Down

  • Un système immunitaire affaibli

  • Le Sida ou le VIH

  • Une “maladie rare” officiellement diagnostiquée.

  • Receveurs de greffes d’organes ou personnes sur liste d’attente.

Influence du vaccin AstraZeneca sur la stratégie de vaccination

Les données scientifiques disponibles sont actuellement insuffisantes pour évaluer l’efficacité du vaccin AstraZeneca chez les personnes à partir de 56 ans. En attendant des données plus solides, le Conseil Supérieur de la Santé recommande  que ces vaccins soient provisoirement réservés aux adultes âgés jusqu’à 55 ans. Cela a un impact sur la stratégie de vaccination : un certain nombre de groupes seront vaccinés plus tôt que prévu.

À partir de la mi-février, l’injection du vaccin AZ commencera pour le plus grand nombre de personnes possible au sein des groupes suivants, dans cet ordre :

  • les professionnels des soins de santé de 18 à 55 ans.

  • les résidents et le personnel (18-55 ans) des autres institutions de soins collectifs, telles que les centres de revalidation, les institutions psychiatriques ou encore le personnel des institutions résidentielles de protection de l’Enfance et de la Jeunesse. Cela peut coïncider avec la vaccination des plus de 55 ans avec les vaccins Pfizer et Moderna au sein de ces établissements.

  • les groupes à risque présentant des comorbidités (18-55 ans), par ordre d’âge décroissant, conformément à l’avis récent du Conseil Supérieur de la Santé. Les personnes souffrant de troubles immunitaires ou traitées avec des immunosuppresseurs font exception : elles seront vaccinées avec les vaccins Pfizer ou Moderna, tout comme les patients à risque de plus de 55 ans.

  • les 18-55 ans dans les forces de police, donc les unités d’intervention sur le terrain au sein de la police.

Cette approche vise à garantir que ces groupes soient vaccinés plus rapidement et qu’ils encourent dès lors un risque nettement moindre de contracter la COVID-19 et donc de devoir s’absenter pour cause de maladie. En outre, les personnes âgées vivant à domicile seront vaccinées plus tôt que prévu, puisque cette adaptation permettra de disposer d’un plus grand nombre de vaccins Pfizer pour ces personnes. Tout cela contribue à l’immunité de groupe et donc à la protection des personnes non (encore) vaccinées.

Par ailleurs, les vaccins Pfizer et Moderna seront autant que possible réservés aux personnes âgées pour lesquelles leur efficacité a été établie. C’est au sein de cette catégorie d’âge que l’impact de la COVID-19 est le plus sévère.

Pourquoi se faire vacciner contre le Covid-19 ?

Alliée aux gestes barrières, au testing et tracing, à l’isolement des personnes contaminées et la mise en quarantaine des contacts, la vaccination Covid-19 a un rôle-clé à jouer pour :

  • enrayer la pandémie

  • se protéger

  • sauver des vies

  • soulager le personnel médical et désaturer les hôpitaux

  • améliorer la vie socio-économique nationale

  • retrouver au plus vite une vie normale