Coronavirus : 4 astuces pour éviter les fake news

Depuis le début de la crise sanitaire, les fake news ou fausses informations explosent sur Internet. Des rumeurs, des théories sur le covid-19 sont propagées à la vitesse des clics. Basées sur la peur et l’émotionnel, cette désinformation est dangereuse pour la santé mentale et physique des citoyens. Comment déceler une fake news ? Découvrez nos 4 astuces pour décrypter efficacement le vrai du faux. 

Woman staring at fake news on laptop

C’est quoi des fake news ?

Les fake news sont de fausses informations diffusées et partagées sur les sites web et sur les réseaux sociaux. Dans le contexte sanitaire actuel, de nombreuses fake news ont fait leur apparition sur la Toile. Info ou intox ? Il est primordial de le savoir !

Sur Internet, le Covid-19 déchaîne les passions, alimente les rumeurs les plus folles et attise les polémiques. Vu l’ampleur du phénomène, une unité de la police fédérale responsable de la recherche sur Internet a été mandatée pour dépister les fake news concernant le virus.

Lorsqu’il s’agit visiblement d’une histoire intentionnellement fabriquée en vue d’affecter la confiance des citoyens ou que le contenu vise à exploiter des vulnérabilités dans l’intention de miner les institutions publiques, ce contenu est signalé en vue d’en solliciter le retrait“, explique le chef de service, dans un article de la RTBF.

Mais en tant que citoyen, comment distinguer les informations crédibles et celles qui peuvent se révéler dangereuses pour un public non averti ? 

Comment déceler une fake news ?

Pour démêler le vrai du faux, voici 4 astuces toutes simples à appliquer.

1. Ne partagez pas l’information si vous avez des doutes

La nouvelle lue vous interpelle, vous angoisse ou vous met en colère ? Ne laissez pas l’émotionnel l’emporter sur l’esprit critique. Avant de partager une information à votre réseau, prenez le temps de vous interroger sur sa pertinence et son authenticité. Tout un chacun est responsable de ce qu’il partage sur Facebook, Twitter ou tout autre réseau social. En partageant une information douteuse, on fait le lit des complotistes, des extrémistes ou des hackers.

2. Examinez la qualité de l’information

  • Comment est rédigé le message ? Le fond comme la forme doivent être analysés pour déterminer la crédibilité de l’information.

  • La forme et l’angle choisis sont les premiers facteurs à prendre en compte lors de votre décryptage. Les articles ou les vidéos doivent être objectifs, présenter des arguments rationnels, apporter des preuves à leurs dires. Si la tonalité du contenu est alarmiste et basée uniquement sur l’émotionnel, soyez sur vos gardes. La désinformation est principalement construite sur la peur pour inciter les gens à la diffuser sans réfléchir.

  • Une mauvaise orthographe et une syntaxe douteuse vont aussi vous mettre la puce à l’oreille. Les fautes d’orthographe trahissent souvent le manque d’expertise de son auteur !

  • Les photos utilisées doivent être authentiques, sans retouche ou sorties de leur contexte. Les créateurs de fake news adorent utiliser des clichés ou des extraits de vidéos, recyclés et souvent antérieurs aux faits relatés.

  • Les dates sont aussi une clé vous permettant de détecter les fakes news. Une chronologie incomplète ou erronée doit vous mettre en garde.

man wearing glasses watching fake news

3. Vérifiez et recoupez les sources d’informations

  • Les sources sur lesquelles se base l’information sont essentielles pour déterminer son authenticité. Sont-elles citées ou absentes ? Sont-elles vagues telles que “d’après des médecins”, “d’après une étude française”, “d’après une étude de l’université de Yale” ? Si vous ne pouvez pas vérifier cette source auprès de l’établissement officiel, zappez l’information.
  • L’information est-elle reprise par des médias reconnus ? Pour vérifier la fiabilité de l’information, vérifiez si elle a été citée par des médias reconnus ou des sources fiables telles que l’OMSSciensano, la Cocom, ou encore SPF Santé en Belgique. Si ce n’est pas le cas, c’est probablement une fausse nouvelle.
  • La provenance de l’information ou l’identité de son auteur vous permettra vite de déjouer le jeu de l’intox. Qui se cache derrière le message et quel est son intérêt à propager cette nouvelle ?
  • Les sites parodiques tels que Le Gorafi ou Nordpresse sont des sites mettant en ligne des canulars. Attention à ne pas relayer des blagues comme de véritables informations.

4. Utilisez des outils anti-fake news

Malgré tout, vous avez un doute concernant une information précise ? Des outils comme Décodex, Faky ou encore Hoax Buster vous permettent de vérifier la véracité d’une information.

Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour repérer les fake news ?