🚨Impact des mesures Covid : les scientifiques ont besoin de vous !

Participez à l’enquête en ligne afin d’aider les experts à déterminer l’impact des mesures sanitaires. Savoir comment les Belges réagissent face à la crise permet notamment de prévoir l’évolution de la pandémie, soutenir les hôpitaux. Le projet Citizenscience est mené par l’Université d’Anvers, la KU Leuven et l’Université d’Hasselt. Les scientifiques font appel aux volontaires pour leurs prochains sondages. Ceux-ci sont disponibles en 4 langues : néerlandais, français, anglais et allemand. Merci à tous ceux et celles qui ont déjà participé, votre aide est très précieuse.

Les experts de plusieurs universités néerlandophones cherchent à évaluer l’impact des mesures sanitaires adoptées depuis le 13 mars 2020.

Pourquoi ? Savoir comment la population fait face à la crise est essentiel pour :

  • prévoir l’évolution de la pandémie
  • aider les hôpitaux à déterminer ce qu’il va se passer
  • surveiller le bien-être de la population belge

Des données indicatives de la population doivent être disponibles dès que possible afin de pouvoir réagir rapidement.

Grâce aux citoyens participant au projet Citizenscience, les scientifiques peuvent rassembler les données, documenter et proposer des conseils politiques.

Pour mener à bien ce projet, les scientifiques font appel aux volontaires francophones, néerlandophones, germanophones ou encore anglophones.

Vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice ? Remplissez ici le questionnaire tous les quinze jours. 

 L’enquête est disponible en 4 langues : néerlandais, français, anglais et allemand.

Les commanditaires remercient vivement tous ceux qui ont déjà participé : vous avez contribué à inspirer la politique et à faire comprendre aux experts comment le confinement a été vécu.

Pour traiter les réponses fournies, les scientifiques médicaux sont assistés par les scientifiques sociaux de l’Université d’Anvers. Le projet Citizenscience est également mené en collaboration avec des collègues de la KU Leuven et de l’Université de Hasselt.

Pour en savoir plus, cliquez ici.