FAQ : Voyager

Pour prévenir l’introduction du coronavirus et surtout de ses nouvelles variantes dans notre pays, les voyages à des fins récréatives/touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont interdits du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021.

Pendant la durée de l’interdiction, seuls les déplacements essentiels sont autorisés. Concrètement, il s’agit des motifs suivants.

Raisons familiales impérieuses

  • Regroupement familial

  • Visites à un conjoint ou partenaire qui ne vit pas sous le même toit, dans la mesure où des preuves plausibles d’une relation stable et durable peuvent être fournies

  • Déplacements liés à la coparentalité, mariages civils et religieux, funérailles ou crémations (des alliés ou proches).

Raisons humanitaires

  • Les déplacements pour des raisons médicales et la poursuite d’un traitement médical

  • Assistance à une personne plus âgée, mineure, handicapée ou vulnérable

  • Visite à des proches en soins palliatifs

Raisons d’étude

  • Les voyages des élèves, étudiants et stagiaires qui participent à un échange dans le cadre de leurs études

  • Les chercheurs ayant un contrat d’hébergement.

Frontaliers

  • Déplacements liés à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique;

Raisons professionnelles

  • pour l’exercice de l’activité professionnelle (avec certificat BTA rempli par l’employeur).

Divers

  • Les soins aux animaux, les déplacements dans le cadre d’obligations juridiques (si elles ne peuvent pas être accomplies de façon numérique), les réparations urgentes pour la sécurité d’un véhicule et les déménagements sont également considérés comme essentiels.

Depuis le 27 janvier 2021, tous les voyageurs doivent disposer d’une déclaration sur l’honneur téléchargée et signée confirmant que leur voyage n’est pas touristique. Le formulaire à cet effet se trouve ici : https://travel.info-coronavirus.be/fr/voyage-essentiel.

L’interdiction de voyager sera appliquée à la circulation routière, aux voyages en avion, en bateau et en train. Des contrôles de police aléatoires seront effectués aux frontières, y compris pour les personnes quittant la Belgique.

Si un transporteur est utilisé pour le voyage, il doit vérifier que les passagers ont rempli une déclaration sur l’honneur avant l’embarquement. S’ils ne sont pas en mesure de présenter cette déclaration, le transporteur est tenu de refuser l’embarquement. A l’arrivée sur le territoire belge, le transporteur vérifie à nouveau que la déclaration sur l’honneur a été remplie.

Si le passager n’a pas rempli la déclaration sur l’honneur ou a inscrit des informations fausses, trompeuses ou incomplètes dans cette déclaration, l’accès au territoire peut lui être refusé.

2. Quelles sont les mesures associées aux voyages ?

A. Que se passe-t-il vous partez à l’étranger depuis la Belgique ?

  • Depuis le 27/01/2021, tous les voyageurs en partance doivent remplir une déclaration sur l’honneur avant leur départ. Vous le faites de préférence par voie électronique sur https://travel.info-coronavirus.be/fr/voyage-essentiel. Si cela n’est pas possible, vous pouvez télécharger la version papier ici : Déclaration sur l’honneur Voyage essentiel.

  • Pour les déplacements à des fins professionnelles, le formulaire Business Travel Abroad (BTA) doit être rempli en ligne par l’employeur belge, le client belge ou une organisation internationale basée sur le territoire belge avant le départ de l’employé concerné.

  • En outre, d’autres pays peuvent également imposer des mesures restrictives aux voyageurs belges. Il est donc extrêmement important de consulter les conseils aux voyageurs pour chaque pays sur le site du SPF Affaires étrangères avant votre départ afin de connaître la situation et les mesures à prendre dans votre pays de destination. Voir : diplomatie.belgium.be.

Que se passe-t-il si le pays de destination demande un test COVID-19 négatif avant d’entrer sur son territoire ?

  1. Vous pouvez demander à être testé dans un laboratoire, mais pas dans les centres de test qui coopèrent avec la plateforme fédérale. Les laboratoires ont la possibilité de refuser l’analyse du test afin de donner la priorité aux tests obligatoires. Le test sur base volontaire est à vos frais.

  2. Vous pouvez demander à être testé à l’aéroport de Bruxelles en vous inscrivant à l’avance sur brusselsairport.be et en cliquant sur Covid-19 Test Centre.

B. Que se passe-t-il si vous revenez de l’étranger en Belgique ?

  • Depuis le 27/01/2021, tout voyageur se rendant en Belgique doit remplir une déclaration sur l’honneur confirmant qu’il voyage pour une raison essentielle. Il est préférable de le faire par voie électronique à l’adresse https://travel.info-coronavirus.be/fr/voyage-essentiel. Si cela n’est pas possible, vous pouvez télécharger la version papier ici : Déclaration sur l’honneur Voyage essentiel.

  • Vous avez passé plus de 48 heures à l’étranger et vous rentrez en Belgique, ou vous vous rendez en Belgique et vous restez plus de 48 heures ?

  • Remplissez le formulaire de localisation des passagers (PLF) dans les 48 heures précédant votre arrivée en Belgique. Joignez votre déclaration sur l’honneur à votre PLF.

Le PLF doit être complété par :

  • Toute personne se rendant en Belgique par avion ou par bateau

  • Toutes les autres personnes voyageant en Belgique, sauf :

    • lorsqu’ils séjournent en Belgique pendant moins de 48 heures,

    • lorsqu’ils reviennent en Belgique après un séjour de moins de 48 heures à l’étranger.

Si vous avez moins de 16 ans, vos coordonnées seront enregistrées sur le formulaire de vos parents.

  • Vous recevrez un code QR par e-mail. Ce code QR est la preuve que vous avez rempli le formulaire. Vous voyagez en avion ou en bateau ? Alors, montrez ce code lorsque vous embarquez.

  • Le formulaire calcule, sur la base de vos réponses de l’auto-évaluation, si vous courez un risque élevé de coronavirus :

    • Recevez-vous un SMS ? Vous avez un risque élevé de coronavirus. Vous devez être mis en quarantaine et testé.

    • Vous ne recevez pas de SMS ? Vous n’avez pas besoin d’être mis en quarantaine.

  • Avez-vous rempli le formulaire de localisation des passagers sur papier ? Ensuite, un agent du centre du suivi de contacts vous appellera.

  • Pour les voyages professionnels, un nouveau système est opérationnel depuis le 4 janvier. Cela se fait en 3 étapes :

    • Le formulaire Business Travel Abroad (BTA) doit être rempli en ligne par l’employeur belge, le donneur d’ordre belge ou une organisation internationale basée sur le territoire belge avant le départ de l’employé concerné.

    • Le formulaire BTA rempli génère ensuite un numéro de certificat. Le voyageur doit saisir ce numéro dans le PLF afin d’activer la section des voyages professionnels. Sans ce numéro, un voyage ne peut être considéré comme

    • Le PLF est rempli par le voyageur à son retour. Sur la base des réponses au questionnaire d’auto-évaluation, une décision est prise quant à l’imposition non d’une quarantaine.

Pour plus d’informations sur le formulaire BTA dans le cadre d’un voyage professionnel, veuillez consulter le site https://bta.belgium.be/fr.

Attention : si vous voyagez pour des raisons professionnelles mais que vous ne disposez pas d’un numéro de certificat valide selon la procédure ci-dessus, la rubrique voyages professionnels du formulaire PLF ne peut pas être activée et vous êtes sous le régime des voyages non professionnels.

  • Depuis le 25 janvier, tous les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud à destination de la Belgique doivent passer 10 jours en quarantaine à leur arrivée. Ils doivent faire effectuer un test PCR le jour 1 et le jour 7 de la quarantaine.

  • Les non-résidents qui se rendent en Belgique doivent présenter un test PCR négatif (pas plus de 72 heures) avant leur départ. En outre, ils doivent être testés à nouveau dès leur arrivée (à l’aéroport, au port, à la gare, etc.).

DOUBLE TEST À L’ARRIVÉE

  • Depuis le 25 décembre 2020, les non-résidents qui se rendent en Belgique à partir de l’âge de 12 ans doivent avoir un résultat de test négatif avant leur départ. Ce test peut être effectué au plus tôt 72 heures avant le départ vers le territoire belge. Le résultat ne peut donc pas remonter à plus de 72 heures.

Depuis le 27 janvier, les non-résidents qui se rendent en Belgique doivent également subir un nouveau test à leur arrivée pour vérifier qu’ils ne sont pas devenus contagieux depuis le test effectué avant leur départ.

Exceptions :

    • Les voyageurs qui ne viennent pas en Belgique via un transporteur aérien ou maritime et qui ont séjourné à l’étranger pendant 48 heures au maximum, ou qui séjourneront en Belgique pendant 48 heures au maximum, ne doivent pas présenter de test négatif.

    • Les voyageurs qui ne font que transiter par voie aérienne et qui se trouvent uniquement dans la zone de transit sans entrer sur le territoire belge ne doivent pas non plus avoir un résultat de test négatif.

  • Si le voyage est organisé, le transporteur a l’obligation de vérifier que les passagers présentent un résultat de test négatif avant de monter à bord du transport organisé. S’ils ne fournissent pas un résultat négatif, le transporteur ne peut pas les autoriser à embarquer.

La présentation d’un test négatif ne vous dispense pas de remplir le formulaire PLF et de ses éventuelles conséquences (quarantaine et test obligatoire le 7e jour après l’arrivée en Belgique).

  • Attention :

    • En cas d’inspection, le document (preuve de résultat négatif) doit être immédiatement disponible sur papier ou sous forme électronique. Le document doit être rédigé en néerlandais, français, allemand ou anglais.

    • Le document établi par le voyageur pour le transporteur ou à l’attention des intermédiaires doit remplir un certain nombre de conditions :

        • Le résultat du test doit être négatif.

        • La date de prélèvement de l’échantillon doit être clairement indiquée : le document est valable pendant 72 heures à compter de cette date.

        • Seuls les tests PCR pour le Sars-Cov2 avec approbation de la PCR seront acceptés.

        • Le test antigénique rapide doit figurer dans la liste suivante : Listes des tests antigéniques autorisés par les autorités françaises pour (…) – France in the United Kingdom – La France au Royaume-Uni (ambafrance.org)

        • L’analyse doit avoir été effectuée dans un laboratoire officiel du pays d’origine du voyageur, et certifiée par un médecin ou un pharmacien-biologiste (équivalent de l’INAMI).

  • Les tests suivants ne sont pas acceptés :

    • RT-LAMP ;

    • Tests sérologiques.

  • Le résultat du test doit être vérifié avant que le transporteur ne quitte le pays de départ (lorsque le transporteur n’est pas le passager) : si le document n’est pas disponible, le passager ne peut pas être accepté.

  • Pour les personnes arrivant en Belgique par leurs propres moyens, des contrôles ponctuels peuvent être effectués aux frontières.

LE FORMULAIRE DE LOCALISATION DES PASSAGERS (PLF)

a) Quand dois-je remplir un formulaire de localisation des passagers (PLF) ?
  • TOUS les voyageurs se rendant en Belgique, quel que soit le moyen de transport choisi, doivent remplir le formulaire de localisation des passagers, au plus tôt 48 heures avant leur arrivée en Belgique.

Exception :

Les voyageurs qui ne viennent pas en Belgique par avion, bateau, train ou bus et qui, en outre, ont été à l’étranger pendant un maximum de 48 heures ou resteront en Belgique pendant un maximum de 48 heures, ne doivent pas remplir de document PLF.

  • Un formulaire distinct doit être rempli pour chaque passager âgé de 16 ans et plus. Les informations concernant les enfants de moins de 16 ans doivent être complétées sur le formulaire d’un adulte accompagnateur. Si les enfants de moins de 16 ans voyagent seuls, ils doivent également remplir un formulaire PLF.

  • Il est obligatoire de remplir entièrement et honnêtement le formulaire de localisation des passagers. Le fait de ne pas remplir le formulaire peut entraîner des poursuites pénales, le refus d’embarquement par le transporteur et le refus d’entrée sur le territoire.

b) Comment remplir le formulaire de localisation des passagers (PLF) ?
  1. Il est préférable que le document PLF soit rempli électroniquement. Le formulaire est disponible ici : https://travel.info-coronavirus.be

Si, en tant que voyageur, vous ne pouvez pas utiliser le formulaire électronique de localisation des passagers (e-PLF), vous pouvez utiliser la version papier du formulaire de localisation des passagers. Le document du PLF est disponible ici : https://dofi.ibz.be.En tant que voyageur, vous devez télécharger ce document, le remplir et le signer avant votre arrivée en Belgique. L’original doit être présenté aux autorités de contrôle en cas d’inspection.

Les voyageurs qui ne font pas appel à un transporteur doivent présenter eux-mêmes le formulaire dans les 12 heures suivant leur arrivée en Belgique. Cela peut se faire par e-mail à PLFBelgium@health.fgov.be, ou en copiant les données de la version papier dans la version électronique du formulaire de localisation des passagers.

  1. Après avoir soumis le formulaire électronique, vous recevrez, par courrier électronique, un reçu avec le QR code. Le cas échéant, vous devez le montrer au transporteur au départ et au contrôle frontalier à l’arrivée.

  2. Le formulaire électronique contient un questionnaire que vous devez remplir. Le risque d’infection est évalué sur la base de cette auto-évaluation. En fonction de vos réponses, vous recevrez un SMS avec les mesures à suivre.

  • Les passagers en provenance d’un pays de l’espace Schengen devront présenter leur formulaire et le remettre au transporteur lors de l’embarquement.

    Les passagers en provenance d’un pays hors de l’espace Schengen devront remettre leur formulaire au contrôle frontalier à leur arrivée.

  • Si les informations figurant sur le formulaire changent dans les 14 jours suivant l’arrivée, vous devez le signaler, de préférence en remplissant un nouveau e-PLF à https://travel.info-coronavirus.be avec les informations complètes et actualisées. Si vous utilisez la version papier, vous devez envoyer la version modifiée à PLFBelgium@health.fgov.be.

C. Quels sont les voyageurs qui doivent être mis en quarantaine et soumis à des tests ?

QUARANTAINE

  • Depuis le 25 janvier, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud doivent se soumettre à une quarantaine obligatoire de 10 jours à leur arrivée en Belgique. Ils doivent faire réaliser un test PCR le jour 1 et le jour 7 de la quarantaine.

  • Les autres voyageurs (résidents et non-résidents) qui arrivent en Belgique après avoir voyagé pour des raisons non professionnelles et qui ont été à l’étranger pendant plus de 48 heures, ou qui seront en Belgique pendant plus de 48 heures, doivent subir une quarantaine obligatoire à leur arrivée. Ils doivent être testés le premier et le septième jour. La quarantaine peut être interrompue après avoir reçu un résultat de test négatif le septième jour. Cette mesure est provisoirement en vigueur jusqu’au 1er mars, sauf indication contraire.

Des exceptions strictes ne sont prévues que dans un nombre limité de cas :

      • Les personnes qui exercent des fonctions critiques dans des secteurs essentiels peuvent être autorisées à exercer leur emploi sur le lieu de travail, sous réserve d’un certificat de l’employeur ou du travailleur indépendant. (Conformément à la décision de la Conférence interministérielle sur la santé publique du 2 décembre 2020) ;

      • Les étudiants sont autorisés à interrompre exceptionnellement la quarantaine afin de passer un examen (uniquement pour passer l’examen) ;

      • Pour les résidents/voyageurs qui ont résidé à l’étranger pour des raisons professionnelles, une exception à la règle de quarantaine est possible sous certaines conditions.

  • Depuis le 4 janvier (à la suite de la décision du Comité de concertation du 30 décembre 2020), une distinction est faite dans le score de l’outil d’auto-évaluation entre :

      • les voyages à l’étranger à destination ou en provenance d’une zone rouge d’au moins 48 heures pour des raisons professionnelles attestées par l’employeur belge, le donneur d’ordre belge ou par une organisation internationale établie sur le territoire belge ;

      • les déplacements non professionnels à destination ou en provenance d’une zone rouge d’au moins 48h

Le système pour les déplacements professionnels comporte 3 étapes :

      • Le formulaire Business Travel Abroad (BTA). Il doit être rempli en ligne par l’employeur belge, le donneur d’ordre belge ou une organisation internationale basée sur le territoire belge AVANT LE DÉPART de l’employé concerné.

      • Le formulaire BTA rempli génère ensuite un numéro de certificat. Le voyageur doit saisir ce numéro dans le formulaire de localisation des passagers (PLF) afin d’activer la section des voyages professionnels. Sans ce numéro, un voyage ne peut être considéré comme

      • Le PLF est rempli par le voyageur à son retour en Belgique. Le PLF comprend un questionnaire d’auto-évaluation qui permet aux autorités de faire une analyse des risques. Pour les déplacements professionnels (tant pour les résidents que pour les non-résidents), un score ajusté est appliqué dans l’auto-évaluation. Sur cette base, il est décidé si la quarantaine et le test obligatoires doivent être respectés.

Attention : Veuillez noter que toutes les autres obligations (par exemple, le test obligatoire pour les non-résidents (72 heures auparavant maximum) et le test le jour 1 et le jour 7) restent en vigueur.

Pour plus d’informations sur le formulaire BTA dans le cadre des déplacements professionnels, veuillez consulter le site https://bta.belgium.be.

Attention : si vous voyagez pour des raisons professionnelles mais que vous ne disposez pas d’un numéro de certificat valide selon la procédure ci-dessus, la section des voyages professionnels du PLF ne peut pas être activée et le mouvement relève du régime des voyages non professionnels, avec une quarantaine obligatoire dans tous les cas.

  • Les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas être testés, mais ils doivent respecter la quarantaine.

  • La spécification des règles en vigueur pour chaque communauté/région peut être trouvée ici: https://ejustice.just.fgov.be.

  • Dans le cas où vous devez respecter une quarantaine, cette quarantaine peut être temporairement levée afin d’effectuer une activité nécessaire si cette activité ne peut être reportée.

Par exemple : un étudiant étranger peut respecter la quarantaine de deux semaines avant de commencer ses études, une personne en voyage pour des funérailles peut assister aux funérailles mais doit rester en quarantaine pour le reste de son séjour.

La distanciation sociale et les autres mesures de protection doivent être scrupuleusement respectées lors de l’exercice de cette activité. Pour tout ce qui n’est pas lié à la raison de l’activité nécessaire ou du voyage indispensable, la personne devra se conformer à la quarantaine.

En cas de voyage de courte durée (moins de 48 heures) en Belgique ou à l’étranger, il faut le cocher sur le formulaire de localisation des passagers et aucun SMS ne sera envoyé. La quarantaine n’est pas obligatoire dans ce cas.

TESTING

  • Les résidents qui reviennent de l’étranger doivent se soumettre à des tests obligatoires le premier et le septième jour de la quarantaine.

Les non-résidents qui arrivent en Belgique après un séjour à l’étranger de plus de 48 heures et qui ont l’intention de rester plus de 48 heures, doivent présenter un test PCR négatif avant leur départ. En outre, ils doivent être testés à nouveau à leur arrivée et le septième jour de la quarantaine.

Exception : les voyageurs qui ne viennent pas en Belgique par l’intermédiaire d’un transporteur aérien ou maritime et qui ont séjourné à l’étranger pendant 48 heures au maximum, ou qui séjourneront en Belgique pendant 48 heures au maximum, ne doivent pas remplir un document PLF et ne doivent donc pas subir de test.

  • Déroulement de la procédure

      • À leur arrivée en Belgique, les voyageurs reçoivent automatiquement un SMS du centre de suivi des contacts. Ils peuvent utiliser ce SMS pour s’inscrire dans un centre de test, où l’échantillon pour un test PCR est prélevé. Ils peuvent faire une réservation via l’outil de réservation disponible sur https://mijngezondheid.belgie.be.

      • Si le test est positif, vous serez placé en isolement pendant au moins 10 jours à compter du jour où le test a été effectué.

      • Si votre test de dépistage est négatif le premier jour, vous recevrez une nouvelle invitation par SMS le cinquième jour pour être à nouveau testé le septième jour. Malgré un test négatif le premier jour, vous devez rester en quarantaine.

      • Si le test du 7e jour est négatif, la quarantaine est levée, sous réserve d’une vigilance accrue, pendant un total de 14 jours à compter du jour du dernier contact à haut risque.

  • Les enfants de moins de 6 ans n’ont pas besoin d’être testés mais ils doivent respecter la quarantaine.

D. Que signifie le terme “quarantaine” ?

  • La quarantaine consiste à rester chez soi (y compris dans le jardin ou sur la terrasse) à un endroit unique, qui doit être déclaré à l’avance sur le formulaire de localisation des passagers. Il peut s’agir d’une adresse privée (avec de la famille ou des amis) ou d’un autre lieu de séjour, comme un hôtel. Si la personne tombe malade, tous les membres du ménage sont des contacts étroits.

  • Pendant la période de quarantaine, tout contact avec d’autres personnes, y compris celles qui se trouvent dans la même maison, doit être complètement évité (toujours garder une distance de 1,5 m) :

        • Les serviettes, la literie et les ustensiles de cuisine ou de boisson ne doivent pas être partagés avec les autres colocataires et, si possible, la personne doit utiliser des toilettes et une salle de bains séparées.

        • La quarantaine dans un environnement où se trouvent des personnes à risque n’est pas recommandée (par exemple, les personnes de plus de 65 ans, les personnes souffrant de graves problèmes médicaux sous-jacents tels qu’une grave maladie cardiaque, pulmonaire ou rénale, les personnes dont l’immunité est diminuée).

        • Les visites de l’extérieur ne sont pas autorisées.

        • Il est interdit de travailler et d’aller à l’école, sauf pour les exceptions énumérées ci-dessous. Le télétravail est autorisé.

        • L’utilisation des transports publics doit être évitée pour tous les déplacements (dès l’arrivée en Belgique).

  • Pendant toute la période de quarantaine, vous devez être disponible et coopérer avec les autorités sanitaires.

  • Les sorties à l’extérieur ne sont autorisées que pour les activités nécessaires suivantes, à condition que vous accordiez une attention particulière aux mesures d’hygiène et de distanciation sociale et que vous portiez un masque buccal :

        • Soins médicaux urgents ;

        • L’achat de produits de première nécessité, tels que la nourriture et les médicaments, mais seulement si personne d’autre ne peut les fournir, et seulement par exception ;

        • Traiter les questions juridiques/financières urgentes ;

        • Surveillez de près votre santé pendant la quarantaine. En cas de symptômes pouvant entraîner une suspicion de COVID-19, contactez par téléphone un médecin généraliste et isolez-vous.

QUARANTAINE CONTRE ISOLEMENT : LA DIFFÉRENCE

  • Si l’on vous demande de vous mettre en isolement, c’est pour une période d’au moins 10 jours. Cela se produit si vous êtes malade ou si vous avez été testé positif.

  • L’isolement est levé lorsque les 3 conditions suivantes sont remplies :

        • au plus tôt 10 jours après l’apparition des symptômes et

        • au moins 3 jours sans fièvre et

        • une amélioration des symptômes respiratoires.

  • Mesures supplémentaires à prendre en cas d’isolement :

        • Portez un masque buccal à la maison pour protéger vos colocataires ;

        • Autant que possible, restez dans une pièce séparée que vous ventilez bien, afin que le virus ne puisse pas s’y accumuler ;

        • Demandez de l’aide aux autres pour vos achats

  • Vous pouvez contacter vous-même le centre d’appel pour une enquête de contact, mais vous ne devez pas attendre.

E. Et si, contre-avis, vous partez en voyage, qu’en est-il de l’assurance voyage si vous tombez malade en voyage ?

Les conditions générales d’une police d’assurance voyage spécifique déterminent les cas dans lesquels l’assurance voyage intervient. Par conséquent, les conditions générales détermineront si les frais médicaux et/ou de rapatriement seront couverts si vous voyagez encore et tombez malade en cas de conseils de voyage négatifs. La plupart des assureurs d’assistance voyage ne fournissent pas de couverture dans de tels cas. Les conditions générales de l’assurance hospitalisation précisent également les conditions dans lesquelles l’assureur hospitalisation intervient à l’étranger.C.c